Bienvenue à Djibouti

Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH

Président de la République de Djibouti, Chef du Gouvernement

 

Géographie
La République de Djibouti, dotée d’une superficie de 23.200 km2, est située dans la Corne de l’Afrique et partage des frontières avec l’Érythrée au Nord, l’Éthiopie à l’Ouest et au Sud et avec la Somalie au Sud - Est. Elle possède une façade maritime longue de 370 km qui donne sur la Mer Rouge et le Golfe d’Aden. map
Population
La population de Djibouti est estimée en 1998 à 680.000 habitants dont plus de deux tiers vit dans Djibouti-ville, la capitale du pays. Le taux d’accroissement de la population est très élevé (6%) dont 3% du au flux migratoire. Les langues officielles du pays sont le français et l’arabe. Le somali et l’afar sont les langues nationales. La majorité de la population (98%) est de religion musulmane de rite sunnite. Les jeunes de moins de 20 ans représentent près de 53% de la population du pays.
Histoire
La Corne de l’Afrique a toujours été un carrefour culturel et commercial entre l’Afrique et l’Asie et en particulier l’Arabie. Les contacts avec les populations de l’Arabie se sont intensifiés au 7ème siècle avec la propagation de l’islam dans cette région et la constitution de royaumes musulmans. Les premiers contacts durables avec les européens datent de 1839. En 1862, les chefs locaux de la contrée signèrent des traités avec les français qui fondèrent en 1888 Djibouti, l’actuelle capitale de la République de Djibouti. Le territoire devient une colonie sous le nom de Côte Française des Somalis puis Territoire Français des Afars et des Issas en 1967.Après trois décennies de revendication et de contestation animée par la LPAI (Ligue Populaire Africaine pour l'Indépendance), la puissance coloniale organisa un référendum le 8 mai 1977 où la majorité de la population du territoire vota pour l'indépendance.
Le pays accéda à l’indépendance le 27 juin 1977 sous le nom de République de Djibouti et HASSAN GOULED APTIDON fut désigné comme premier Président du pays. Un parti unique, le RPP (Rassemblement Pour le Progrès) dirigea les affaires du pays.
Une rébellion armée se déclencha en 1991 dans le nord du pays. Une nouvelle constitution qui introduit le multipartisme en République de Djibouti a été voté en 1992. Un accord de paix fut conclu en décembre 1994 entre le gouvernement et le FRUD (Front pour la Restauration de l’Unité et de la Démocratie).
Des élections présidentielles se sont déroulées en mai 1999 à l’issue desquelles un nouveau président de la République, Son Excellence Monsieur ISMAIL OMAR GUELLEH fut élue.
Au bout d'une année de négociations , le gouvernement et la fraction du FRUD - armé ont signé le 12 mai 2001 un accord qui scelle définitivement la paix en République de Djibouti.
Organisation politique
Djibouti est une république de type présidentiel et pluraliste. Le Président de la République qui est aussi chef du gouvernement, est élu au suffrage universel direct pour 6 ans renouvelable une seule fois. Il nomme les différents ministres sur proposition du premier Ministre et peut les révoquer. Les Ministres sont chargés de mettre en oeuvre la politique du gouvernement. Le pouvoir législatif revient à l'Assemblée Nationale constituée d’une chambre unique avec 65 députés élus au suffrage universel sur une liste pour 5 ans.
Il y a une indépendance réciproque du Président de la République et de l'Assemblée Nationale.
Le Président ne dispose donc pas du pouvoir de prononcer la dissolution de l'assemblée et celle - ci ne peut, de son côté, mettre en cause la responsabilité du Président.
Les autres institutions prévues par la constitution sont le Conseil Constitutionnel, le Conseil Supérieur de la Magistrature, la Haute Cour de Justice et le Médiateur de la République.
Économie
L’économie de Djibouti repose essentiellement sur les activités tertiaires qui assurent près de 83% du Produit Intérieur Brut. Autour du Port ainsi que du Chemin de fer Djibouto-Ethiopien, se sont développés les activités bancaires ,les assurances et le commerce. La part de l’Administration dans la formation du PIB reste également très importante. Elle représente environ 30% du PIB en 1998.
Les secteurs primaire et secondaire sont très peu développés. Leurs contributions au PIB s’élèvent respectivement à 4% et 13% en 1998. L’élevage est l’activité principale dans le milieu rural. La rigueur du climat et l’absence de tradition agricole freine le développement de ce secteur. Toutefois la pêche reste un secteur en croissance. Cette tendance va s’accentuer avec l’inauguration récente d’un port de pêche et d’un centre de formation sur le métier de la pêche.
Le développement du secteur secondaire se heurte à plusieurs obstacles à savoir la rareté des ressources naturelles, l’absence de main d’œuvre qualifiée et des coûts élevés des facteurs de production .
Après plusieurs années de récession, Djibouti connaît une croissance économique nominale positive de l’ordre de 1,3% en 1998 et de 3% en 1999.
Régions
La République de Djibouti est divisée en 5 circonscriptions administratives appelées districts. La nouvelle politique du gouvernement en matière de décentralisation a créé de Conseils Régionaux aux sein des districts. Les membres de ces conseils sont choisis parmi les résidents des districts et disposent d'un large pouvoir en matière de gestion publique.
1- le district de Djibouti
Avec une superficie de 600 km2, le district de Djibouti concentre plus de deux tiers de la population du pays (420.000 habitants) . La ville de Djibouti, chef lieu du district, abrite les principales activités économiques et culturelles du pays.
2- le district d’Ali-sabieh
Le district d’Ali-Sabieh est situé au sud du pays et possède une superficie de 2.400km2 avec une population estimée à 49.500 habitants. Le district abrite trois camps de réfugiés somaliens et connaît des problèmes d’approvisionnement en eau potable. Les perspectives de développement de ce district repose sur les activités liées au chemin de fer, à l’exploitation des matériaux de construction (cimenterie) et le stockage des marchandises en transit vers l’Éthiopie.
3- le district de Dikhil
Le district de Dikhil avec une superficie de 7.200 km2 et une population estimée à 52.900 habitants est situé au sud ouest du pays. Ce district a longtemps bénéficié des retombés du commerce frontalier. Une agriculture de type maraîchère tend à se développer ces dernières années.
4- le district de Tadjourah
Le district de Tadjourah avec une superficie de 7.300 km2 et une population estimée à 45.000 habitants, est situé au Nord du pays. Ce district possède des atouts en matière de tourisme. Il exporte le sel, l’une des rares ressources naturelles du pays. Il disposera bientôt d’un port moderne, complémentaire à celui de Djibouti et les activités de pêche sont en pleine croissance.
5- le district d’Obock
Situé à l’extrême Nord du pays avec une superficie de 5.700 km2 et une population estimée à 20.700 habitants, le district d’Obock offre des grandes perspectives dans le domaine de la pêche. Une partie des activités du Port de Djibouti comme le transbordement sera délocalisée dans la ville qui est le chef lieu de ce district.
Relations Extérieures
La République de Djibouti est membre de l'Union Africaine (ex OUA), de la Ligue Arabe et de l'IGAD. Le pays est également membre de l'ONU et de la plupart des grandes organisations internationales (Banque Mondiale, FMI, BAD, Groupe ACP, ...) et régionales (COMESA, SIN-CED, ...).

 

 

LIENS UTILES

  • Présidence de la République
  • Ministere des affaires etrangeres
  • Banque Central de Djibouti
  • Port International de Djibouti
  • Djibouti Telecom
  • Office national du tourisme
  •